Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

[Chronique] D3 - RCS Condruzien-RFC Huy : 2-2

1 octobre 2018 - 15:41

Au sixième de la compétition, soit après 5 rencontres officielles, nous avions (déjà) jeté un petit coup d’œil au classement général. Et là, il apparaissait que notre R.F.C. HUY se situait en 7e position à  4 points du barragiste, mais à 5 unités  du leader  actuel, Stockay. Au tableau  de chasse hutois, 2 victoires (La Calamine et Sprimont),  2 nuls (Oppagne et Aywaille), et 1 défaite (Verlaine), soit un bilan légèrement positif.

Bien sûr, il s’agira toujours du problème de la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide en constatant toutefois qu’à ce moment-là, nous avions rencontré 3 formations de fin de tableau : Sprimont, Aywaille et La Calamine. Mais ne soyons pas trop difficiles. Si nous pouvions poursuivre sur notre lancée, nous en serions satisfaits étant donné que nos projets initiaux envisageaient seulement l’envie de se sortir au plus vite de la zone dangereuse pour finalement terminer dans la première moitié du tableau.

In fine, disons qu’alors, nos Tricolores ne nous avaient  vraiment déçus qu’une seule fois à Verlaine pour nous offrir généralement de belles satisfactions. Comme notre dernier déplacement devait nous conduire au Condrusien, lanterne rouge du moment, nous aurons donc été confrontés aux plus faibles teams actuels de la série, tout en considérant que l’équipe d’’Aywaille devrait se sortir assez rapidement du mauvais pas où elle  se trouve aujourd’hui.

Le match à Hamois était un piège ;  nos joueurs y sont-ils tombés ? Oui, absolument et  ils s’y sont même englués jusqu’à la 94e minute, incapables d’inscrire le but de la victoire! Pas question de dorer la pilule. De part et d’autres, ce dimanche après-midi, à Hamois, sous un délicieux soleil printanier,   diable que ce fut pauvre ! Par respect pour  nos lecteurs, nous n’ouvrirons jamais notre ordi. pour leur  raconter des « carabistouilles ». Ramenons d’abord les choses dans leur contexte était donné  que l’équipe condrusienne était  la lanterne rouge  (1 point sur 15) comme dit précédemment, que depuis une dizaine d’années, elle faisait l’ascenseur de  la P3 à la P1 namuroise où elle termina le dernier championnat à la quatrième position. 

Ceci dit, bien entendu, sans vouloir mépriser l’adversaire  qui ce dimanche nous a donné une  belle leçon  de motivation, d’opiniâtreté et de« jusqu’au-boutisme ».Durant la première période,  nous n’avons  pas reconnu nos joueurs  qui,  au lieu de ramener le ballon au sol, lançaient à jets continus   de longs coups de botte imprécis vers l’avant.  Un seul éclair dans la grisaille sportive : la reprise fulgurante de Johan Licour qui permettait à notre équipe de mener à la marque dès  la 15e minute. Après ce geste fulgurant et jusqu’au repos, ce ne fut qu’un « pif-paf » ininterrompu.  Et à ce petit jeu,  ce sont le visités qui se montrèrent les plus opportuns  puisqu’ils menaient à la pause sur le score de 1-2. Bref, il restait à nos Tricolores une deuxième période pour se reprendre, égaliser,  ramener la victoire au bercail et effacer l’impression  d’impuissance offensive  qu’ils venaient de nous laisser.

Malheureusement pour nous, c’était sans compter sur la motivation croissante des Condrusiens qui se mirent à y croire vraiment  et à disputer opiniâtrement   chaque pouce de terrain. Il est vrai que notre équipe modifiée jouant plus vite, égalisa logiquement  et qu’elle n’échoua finalement que d’un fifrelin  par manque d’opportunisme ou de réussite. 

Ce fut  ce que l’on appelle en football un « jour sans »  un peu  à l’image de notre dernier  rendez-vous à Verlaine. Heureusement, ce match fut pour nous l’objet de 4 rencontres intéressantes, celle du Trésorier des Hamoisois (avant la rencontre), de Grégory Esser (à la mi-temps), de notre invétéré supporter, Gérard Mailleux  que l’on n’avait plus accueilli parmi nous  ces derniers temps et finalement de Daniel Demaerschalk.

Le Trésorier des Condrusiens, au poste depuis 18 ans,  nous avoua que l’assistance aux matches était souvent maigrichonne (45 entrées payantes contre Richelle) et qu’il fallait un fameux sponsoring pour terminer les fins de mois. Cela ne vous rappelle rien ?

Grégory Esser nous apprit que finalement, c’était une légère déchirure  à l’aine qui l’avait tenu éloigné des terrains mais qu’il reprendrait prochainement les entraînements. Nous aurons besoin de tout le monde et de lui en particulier pour fluidifier notre jeu.

Gérard Mailleux, lui,  vient de réaliser un  réel exploit sportif en  parcourant plus de 700 km…à pied (bravo !) mais il souffre de tendinite.

Quant à Daniel de Demaerschalk dont le fils joue actuellement en équipe première à Stockay, les anciens se souviennent  toujours de lui avec plaisir. Pendant 5 ans, il fut un excellent défenseur à Huy, remarqué par ses qualités sportives et morales. Rien que de bons souvenirs.  Il fut  notamment un contemporain de Philippe Mardaga, Christophe Craninx, Claude Tollenaers et Mathieu Belme (Ces 2 derniers que l’on aurait pu ou dû conserver bien plus longtemps chez nous, mais on ne refait pas l’histoire.)

Avec un petit bémol à notre début d’article, nous croyons toujours fermement au maintien possible de notre R.F.C. Huy en D3 amateurs. Mais pour y arriver, l’on aura besoin que tout le monde se serre les coudes ;  il faudra cravacher match après match pour grappiller le moindre point.

Attention ! La semaine prochaine, nous passerons sans transition de la lanterne rouge ce dernier dimanche, à un candidat au titre, le C.S. Onhaye, samedi prochain chez nous. Et là, il faudra y croire et cravacher !

 

Commentaires