Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

MORMONT 2-1 RFC HUY A

29 octobre 2018 - 11:30

MORMONT-HUY : 2-1

 

1 POINT SUR 15 : LES FORMULES NE MANQUENT PAS POUR STIGMATISER LE PARCOURS ACTUEL DE NOTRE EQUIPE PREMIERE :

L’AVENIR : « Huy traverse une zone de turbulences. »

MIRCO RUPCIC : « Nous sommes actuellement dans une spirale négative. »

UN SUPPORTER HUTOIS PRESENT A MORMONT : « A Huy, plus rien ne va ; notre équipe joue de plus en plus mal ! »

PERSONNELLEMENT, NOUS QUI AVONS ASSISTE A LA RENCONTRE, NOUS DIRONS FRANCHEMENT SELON L’EXPRESSION CONSACREE : « Il n’est pas trop tard, mais il est grand temps d’agir efficacement. Il apparaît clairement que certains ne sont plus en forme et qu’ils méritent un petit séjour en P3 tandis que plusieurs autres ne tiennent pas (ou plus) les nonante minutes. »

A la suite du forfait possible ou probable face à Richelle, notre équipe première devait donc effectuer un déplacement toujours très risqué chez les très rugueux Mormontois.

Mais pour en revenir un instant à cette malheureuse affaire de forfait éventuel, actons le fait regrettable pour nous que selon l’ACCFF, les dirigeants hutois auraient manqué de « proactivité » ! Et que surtout, qu ils n’auraient pas consulté A TEMPS l’antenne de proximité au service de tous les clubs. Peut-être ! Toutefois, n’oublions pas qu’il s’agit en l’occurrence de responsables d’un club d’amateurs qui sont des bénévoles ne travaillant pas à temps plein ; ce ne sont pas des professionnels ! Ce sont des gens honnêtes, de bonne foi, désintéressés, et qui de semaine en semaine agissant par idéal pour leurs couleurs (hutoises) y vont de manière récurrente de leur poche plutôt que de la remplir. Et pour eux, le temps consacré au football s’écoule parfois, souvent même, au détriment de la cellule familiale. Pour ces gens-là, des règlements doivent exister, bien évidemment, mais si ces règlements ne sont pas appliqués à la lettre et que la bonne volonté est attestée, faut-il sanctionner à tout coup ? Un peu de tolérance que diable ! Alors même qu’un recours sera introduit par nos dirigeants en évoquant le cas de FORCE MAJEURE, voilà donc que le problème devra être réglé par L’Union Belge. Dommage, vraiment dommage, A MON AVIS, qu’en l’occurrence, l’ACFF envoie ou doive envoyer la patate chaude à Bruxelles bien loin de l’amateurisme… 

Mais voici venu le temps d’une courte et bien affligeante escapade à Mormont, village de l’entité d’Erezée dans la perspective touristique de Houffalize, de La Roche, de Manhay, de Rendeux… Nos joueurs n’y allaient pas en touristes, bien au contraire et savaient que la tâche serait difficile étant donné que les joueurs locaux pratique généralement (et ce fut plus que jamais le cas) un football à la limite de la correction. Anticipativement, nos yeux avaient lorgné vers le bas du classement général. Et, oh lala !... Après 9 rencontres de championnat, nous occupions le siège de barragistes avec 9 points sur 27. Et pour les 4 dernières rencontres, un affligeant total d’1 point sur 12 figurait au tableau de chasse nos favoris! C’est pourquoi dès aujourd’hui, le cœur des supporters se mit à battre la chamade ! Toutefois, en y regardant de plus près, nous pouvions constater qu’avec 3 points supplémentaires, nous aurions occupé la 9eplace. Dès lors, rien n’est (ou n’était) encore perdu à condition de se serrer les coudes et de forger un résultat de relance là-bas en Ardennes pour raffermir le moral des troupes et de leurs sympathisants. Occasion opportune ? Peut-être, car en méforme, nos adversaires de ce dimanche venaient de succomber 3 fois d’affilée, encaissant 6 buts pour n’en inscrire aucun. Hélas ! Trois fois hélas ! Nos espoirs s’effritèrent au fil de la rencontre une fois de plus. Et comme la vérité a ses droits, disons qu’après la très faible prestation de ce dernier dimanche, sans un changement drastique de sa façon de jouer, notre équipe première file en ligne directe en direction de la P1. Ce dimanche à Mormont, nous avons assisté à une rencontre à peine digne de cette P1 en perspective. Chacun de nos joueurs en est-il vraiment conscient ? C’est sans doute le moment, dans l’intérêt général, d’avoir la franchise de réaliser un état des lieux sans indulgence et sans concession. A Mormont, du côté hutois, nous avons déploré : Un keeping alternant les très bonnes interventions mais aussi d’autres beaucoup moins nettes. Un 4 défensif lourd et trop peu mobile et au demeurant fort imprécis à la relance. Un entrejeu manquant cruellement de créativité et incapable de ramener le ballon au sol face à des adversaires plus costauds et conséquemment remportant 9 duels sur 10. Et une attaque fantôme car mal approvisionnée. Bref ! Pas question d’édulcorer la manière de procéder d’une équipe en nette méforme et qui demande dans l’immédiat un remède de cheval ! Une toute petite lueur d’espoir dans la grisaille ambiante et le froid de cette après-midi automnale : La titularisation du plus récent transfert, Gnanza, au poste d’avant-centre, c’est une très belle promesse. Mais pour rentabiliser sa prestation, il eût fallu lui fournir quelques ballons négociables et ce ne fut pas souvent le cas. Dommage ! Vraiment dommage !

 

 

Commentaires