Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

Meix-devant-Virton 3-1 RFC Huy

6 novembre 2018 - 11:59

MEIX-HUY : 3-1   VIRAGE DANGEREUX   Notre équipe première vient d’accomplir son plus long déplacement d’environ 140 km à Meix au fin fond de la Belgique à deux pas de la frontière française. A ce jour, les voyages en terre luxembourgeoise, à Givry puis à Mormont, s’étaient soldés par autant d’échecs. « Jamais deux sans trois, » dit malheureusement le proverbe. Notre dernier adversaire venu en droite ligne de la P1 luxembourgeoise a connu une adaptation relativement satisfaisante à la D3. En effet, il nous précédait au classement et en 5 rencontres à domicile, il n’avait perdu qu’une fois (0-1) face à Givry. De plus, il venait de remporter ses 2 derniers matches : 1-0 contre Mormont, notre tombeur du dernier week-end, et 0-1 à La Calamine, la lanterne rouge actuelle. Dans l’état de sur-place de notre équipe, à Meix, la tâche s’annonçait une fois encore particulièrement ardue. Comparativement, au cours des 5 dernières semaines, Huy n’avait récolté qu’ 1 oint sur 15, alors que Meix en avait grappillé 7. Mais bien sûr, comme le constate avec à-propos, Nelson Nawezi dans un journal local: « A Huy tout n’est pourtant pas mauvais ». Du noyau des 22 joueurs de notre équipe première devrait bien émaner un beau jour un « onze » performant, Mais, caramba ! Encore raté ! A Meix, là non plus l’étincelle n’a pas jailli. Une défaite supplémentaire s’ajoute à la liste de plus en plus longue de la période de vaches maigres.    Les plus optimistes vous diront qu’il reste 19 rencontres et 57 points à glaner. Mais en attendant, les défaites se succèdent et de ce fait le moral se délite au sein de la sphère hutoise. Processus psychologique naturel. Bien sûr aux lacunes évidentes de notre équipe première viennent s’ajouter des circonstances atténuantes indéniables dont la plus évidente est la liste étonnement intarissable des blessés. Jugez du peu : A l’issue de la dernière rencontre, parmi nos attaquants, étaient sur la touche : Kellil, Memeti, Ganiji et Gnanza. Ajoutons encore qu’au cours des 2 dernières rencontres de championnat, l’arbitrage a sans doute conditionner l’issue des matches : A Mormont, en deuxième période, il oublie un penalty flagrant en notre faveur , mais un peu après, sans hésiter, il en siffle un qui boostera les locaux. Tandis qu’à Meix, en tout début de partie, un penalty-cadeau est offert à nos adversaires et même résultat que précédemment.   Comme notre Club est en train de négocier un virage très risqué de son histoire, pour les plus jeunes parmi nous, sans doute n’est-il pas inutile de rappeler sa genèse. En deux mots, la voici : En 1995, après un long séjour en promotion, l’Union Hutoise fusionne avec Huy Sports. Cette fusion donne naissance au R.F.C. Huy. Durant ces23 ans, notre Club jouera le plus souvent en promotion avec toutefois 2 chutes en P1 (1998 et 2015) et un pic en D3 nationale (2010-2011-2012-2013). Il ne faut pas se voiler la face.   Après le séjour en D 3 nationale, des difficultés financières surgirent et de ce fait, il devint de plus en plus pénible d’acquérir le ou les joueurs vraiment utiles. De plus, lors du dernier mercato estival, 3 de nos bons éléments dont 2 attaquants, s’en allèrent brouter une herbe plus tendre. Force fut donc d’aligner des jeunes de qualité mais à un rythme peut-être trop soutenu pour eux.   Voilà où nous en sommes aujourd’hui avant la redoutable venue à Huy de Stockay, actuellement deuxième au classement général. A cette occasion, une victoire locale relancerait la mécanique hutoise. En football tout est possible. Notre Président ne tarit pas d’éloges sur les qualités morales de ses joueurs ce dont nous ne doutons pas non plus. Pourquoi leurs qualités morales ne boosteraient-elle pas leurs qualités sportives pour nous sortir du pétrin où nous trouvons aujourd’hui ?

Commentaires