Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

Onhaye 4-1 RFC Huy

18 février 2019 - 14:00

 

ONHAYE (32 points) – HUY (21) : 4-1

Avant ce déplacement très risqué pour nous étant donné les  positions des équipes en présence nettement distantes  l’une de l’autre au classement général,  nous en étions arrivés aux 2/3 du championnat  tandis que  Meix-dvt-Virton et  d’Aywaille  n’avaient livré   que 19 matches.

C’était peut-être l’occasion d’une courte analyse du comportement chiffré de notre équipe première avant cette 21e étape.

Elle avait donc livré 20 matches, en avait gagné 5, perdu 9, tandis qu’elle enregistrait   6 nuls d’où un total de 21 pointS.

Comment ceux-ci se répartissaient ils ?

Voici : 15 points  furent conquis contre les équipes classées parmi les 5 dernières (15/21) ; 2 points ont été arrachés  aux  5 premières (2/18) ; et   4 aux  6 du ventre mou du classement (4/21).

Constatons que le forfait  injustement subi  lors de la « non-venue » de Richelle fausse peut-être  quelque peu la donne. 

Ce qui paraît  plutôt inquiétant,   c’est qu’aucune victoire n’ait  été acquise FACE AUX 10 PREMIERS alors qu’il faudra  affronter  6 d’ENTRE EUX AU COURS DES DERNIERES RENCONTRES.

Cependant, gardons la tête froide, mais pour s’en sortir, une concentration  totale  et un engagement de chaque instant s’imposeront tandis qu’il faudra profiter de toute  occasion de but d’où l’obligation désormais  de plus de réalisme dans le domaine offensif. 

Mais venons-en  au match du dimanche au cours duquel l’Ogre d’Onhaye allait-il dévorer  le Petit  Poucet  hutois ?

Eh bien oui, ce fut malheureusement le cas.  Et après 5 minutes de jeu,  les valeureux supporters hutois ont vite déchanté car les locaux ouvraient le score bien trop facilement.

Une dizaine de minutes plus tard,  un 0-2 assassin  sonnait déjà le glas de tous nos espoirs. La rencontre se poursuivit alors  plutôt équilibré, mais chaque fois qu’Onhaye accélérait l’allure,  nos footballeurs  n’en menaient pas large et le score final de 4-1 reflète correctement la physionomie de la partie avec confirmation  de  l’inégalité des forces en présence.

 

Ce résultat corrobore nettement nos appréhensions   précédemment exprimées  avec le sentiment que face aux grosses cylindrées de la série  notre équipe n’en mène pas large.

 

Envisageons  l’avenir avec objectivité et réalisme en considérant que le sauvetage nécessitera   plus de cohésion  d’ensemble  et une meilleure percussion dans l’action offensive. Rappelons une fois de plus que la bonne volonté de chacun n’est nullement en  cause. Il s’impose toutefois  de   poursuive  et même  d’amplifie les efforts.

Samedi prochain face à Givry, il faudra monter un visage plus conquérant  pour éviter deux déconvenues successives. Mais à cœur vaillant rien d’impossible.

 

 

EN GUISE DE CONCLUSION :

1-      Surtout ne rien reprocher à nos joueurs ; ils se sont défendus avec  leurs moyens et n’ont jamais baissé les bras.

2-      Nous saluions le retour de Barrettara, mais manquaient à l’appel : Nawezi, Restiglian, Mazzara, Marchal, Rupcic et Tailleur.

L’on  entend souvent  dire que chez nous tous les joueurs se valent et que nul n’est indispensable. Peut-être ! Mais ces  changements obligés à répétition  perturbent inévitablement  l’homogénéité de l’ensemble. Et ce dernier dimanche,  l’effondrement de notre équipe après 15 minutes en est peut-être la cause principale. Est-ce le  nouveau remaniement (toujours obligé)  de la défense puis  la sortie de Gnanza après quelques  minutes qui précipitèrent  notre effondrement  trop rapide ?

3-      En  fonction des  tout derniers résultats, notre position sur les 3 descendants potentiels reste confortable, mais La Calamine vainqueur de  Longlier se rapproche à 7 points. Quant à notre place actuelle de barragistes, elle reste toujours en retard d’1 point sur Oppagne qui a perdu en même temps que nous.

4-      Notre sort à brève échéance  (P1 ou D3) se décidera  dans les deux mois à venir qui se termineront  chez nous par une rencontre contre Longlier.

A domicile,  nous aurons alors  reçu : Givry, Mormont, Meix et Herstal.

Tandis que 4 déplacements nous conduiront  à Sprimont,  Richelle,Stockay  et Warnant.

« Alors, cent fois sur le métier, remettons notre ouvrage. »

Et notre petit doigt nous susurre que si nous restions finalement en D3, notre ciel aujourd’hui plein  de brume pourrait soudainement  s’éclaircir. Mais chut ! Ceci n’est qu’une intuition.

Commentaires