Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

Huy A-GivryA 0-0

24 février 2019 - 17:34

 HUY (21 points)-GIVRY (43 points) : 0-0

Concernant la « viabilité » de notre Club, les bonnes et les mauvaises nouvelles s’entrecroisent à un rythme d’enfer. A ce sujet, sans transition, votre journal local vous fait passer du blanc au noir, de l’espérance à la déception et inversement. Pour le plus fidèle supporter, celui que vous rencontrerez encore souvent lors des déplacements de votre équipe en souffrance, comment « ingérer » ces scoops (informations exclusives en français) que quelques vautours diffusent comme à plaisir ?

 

Bien sûr que la passion des « responsables » régionaux du football amateur est une longue course d’obstacles. Et c’est vrai partout, que ce soit à HUY, à SOLIERES, à WAREMME ou AILLEURS.

Ouf ! Et dans cette course échevelée, il faut que nos dirigeants aient les reins solides et surtout un moral d’airain s’ils veulent garder le cap au lieu de déposer les armes, solution bien plus facile.

Et pourtant, impossible d’imaginer le naufrage de notre vieux Club mosan centenaire auquel de multiples générations de bénévoles ont consacré le meilleur d’eux-mêmes à la gloire du drapeau local ?

Peut-on aussi envisager l’abandon pernicieux de footballeurs en herbe accueillis à Huy, à jets continus, d’année en année (400 aujourd’hui).

Encore heureux qu’ici, l’optimisme et la persévérance aient toujours prévalu.

 

En fait d’optimisme, notre Président, Christian Mathot, n’est jamais en reste. Dernièrement, il nous affirmait encore sereinement : « L’an prochain à la même époque, nous nous retrouverons ici (à la buvette après la rencontre) dans la même série des D3 amateurs. » Puisse-t-il dire vrai.

Certes, voilà des paroles rassurantes et rafraîchissantes qui réchauffent le cœur. Mais il faut aussi redouter les impondérables surgis le plus souvent quand la bise glacée souffle du Nord et que les rats quittent le navire.

 

Mais d’emblée, évoquons d’autres paroles très appréciables elles aussi comme celles d’une personnalité locale qui promet (et confirme sa promesse par la suite) qu’elle est disposée à aider financièrement à certaines conditions comme cela s’entend.

Une aide, quelle qu’elle soit, sera toujours la bienvenue surtout quand elle vient de l’extérieur sous l’aspect de la providence.

 

Eh puis soudain, un vent chagrin venu de nulle part prend la relève de l’approche positive. Après l’aquilon souffle le zéphyr. Et boum ! Vous apprenez que votre T1 actuel, apparemment apprécié de ses joueurs, mais se sentant tout à coup insécurisé chez nous, s’en ira en fin de saison sous des cieux (selon lui), plus prometteurs.

Voilà une bien mauvaise nouvelle!

D’une part, par sa soudaineté à un moment délicat de la compétition où notre équipe devra se battre jusqu’au bout.

D’autre part, c’est l’époque où l’on fourbit ses armes avec le besoin de se ressourcer par quelques transferts dont l’entraîneur responsable devrait être l’instigateur. 

Et enfin, avec le risque évident d’impacte nocif sur la confiance et le moral des troupes actuelles, quoi que l’on dise.

 

Dans la lancée, concomitamment donc, un de nos footballeurs seniors particulièrement apprécié lui aussi car concrètement utile à différents points de vue, évoque son éventuel abandon de la compétition. Vous parlez d’impondérables ?

 

Ajoutons à cela que la liste pléthorique habituelle des joueurs absents pour diverses raisons devait être, elle par contre, toujours fidèle au rendez-vous pour la prochaine rencontre à domicile.

 

Après la lourde défaite de dimanche dernier à Onhaye, il n’y avait pas là de quoi enthousiasmer notre petit monde des fidèles avant de recevoir Givry, une très grosse pointure de la série. 

Dès lors, un seul remède à la poisse: se serrer les coudes et faire contre mauvaise fortune bon cœur pour confondre un contexte aujourd’hui nettement défavorable. Et faire le gros dos pendant que l’orage gronde en espérant des temps plus cléments.

En l’occurrence, la solidarité et la bonne volonté habituelles auront-elles eu raison de l’adversité face au solide visiteur de ce samedi ? Rien n’était moins sûr…

 

Et pourtant, à l’issue de la rencontre, quel spectateur tombé de nulle part, aurait-il pu imaginer laquelle des deux équipes en présence était classée en deuxième position tandis que l’autre traînaillait dans le bas du classement ?

Après nous avoir quelque peu déçus par un manque de concentration en début de rencontre à Onhaye le week-end précédent, nos joueurs ont magistralement redoré leur blason ce samedi.

Avec un bel ensemble, ils ont confirmé, si besoin en était, que le bel état d’esprit régnant au sein du groupe était capable de soulever des montagnes. Bravo aux plus jeunes comme aux autres de nos participants de nous avoir permis de vivre une rencontre équilibrée et passionnante! Elle fut indécise jusqu’à la dernière seconde.

 

Et après le match, si un peu taquin, vous demandiez à « Babou » si son équipe se maintiendrait finalement en D3, l’air interloqué, (voire peut-être choqué) il vous répondrait sans hésiter : «Mais bien sûr ! »

 

Grâce à ce beau point un peu inespéré, le 22e de la saison, voilà notre moral tout requinqué.

 

Commentaires