Royal Football Club de Huy : site officiel du club de foot de Huy - footeo

Sprimont 3-2 RFC Huy

3 mars 2019 - 20:01

SPRIMONT-HUY : 3 – 2

ET C’ÉTAIT LE MATCH A NE PAS PERDRE !

Serait-il vraiment à la croisée des chemins notre très vénérable R.F.C. HUY, ce patriarche centenaire au matricule 76, né à la fin du 19e siècle ?

Depuis quelques années, affaibli par ces maux récurrents qui étranglent tous les clubs amateurs, il s’accroche dans le sillage de sa gloire passée, ne doit sa survivance qu’à l’altruisme persévérant d’une poignée de dévoués, à quelques sponsors obligeants, à la ville de Huy, voire même récemment à quelques-uns de ses joueurs.

Dans cette situation délicate, une aide, qu’elle soit financière ou autre serait toujours la bienvenue. Elle aiderait le club à pérenniser sa destinée tout en maintenant en vie une école de 400 jeunes footballeurs en herbe. En effet, n’oublions jamais qu’au-delà de sa glorieuse aventure sportive proprement dite, le R.F.C. HUY peut se flatter à juste titre de jouer un rôle social indéniable.

Hélas ! Répétons-le, les temps deviennent de plus en plus durs et d’année en année, l’embarcation navigue en pleine tempête.

A notre époque, dans tous les domaines, la vie n’en finit pas de changer à la vitesse du T.G.V.

Ou tu t’adaptes ou tu meurs ! C’est ainsi que çà et là de nombreux clubs, surtout wallons, ont disparu ou fusionné tandis que d’autres venus de nulle part, sont subitement sortis de l’ombre pour se mettre à grandir comme des champignons faisant un prodigieux bond en avant grâce à un sponsoring de haut vol ; l’assistance aux rencontres n’ étant plus, loin de là, la principale ressource financière.

 

Dans notre région, ce fut notamment le cas de Solières, de Stockay, de Warnant et de plusieurs autres.

Chez nous, ici à Huy, bien sûr que nous avons toujours pu heureusement profiter de la générosité de très fidèles partenaires mais aux moyens limités. Ne voilà-t-il pas que depuis quelques semaines, la presse locale évoque l’intérêt tout particulier que Monsieur José Lardot, un homme d’affaires givois, ex-vice président de Solières, éprouve vis-à- vis de nos couleurs. Dans l’article initial consacré à ce sujet, nous relevions les paroles de l’intéressé : « Je vais essayer de faire un petit quelque chose pour eux dans les prochaines semaines. »

Et ce « petit quelque chose » se traduisait d’abord par l’essai du transfert de 2 joueurs durant le mercato hivernal. (Ces transferts échouèrent de justesse à cause d’une règlementation alambiquée en la matière).

 

Un autre article du journal nous parla ensuite de l’implication de Monsieur Lardot dans l’engagement du nouvel entraîneur.

 

Enfin, dernièrement, furent même mentionnés les noms de 6 joueurs intimement convoités.

 

Rappelons qu’il s’agit de nouvelles officieuses émanant de la presse locale, mais comme dit le proverbe, il n’y a jamais de fumée sans feu tandis qu’un autre axiome lui rétorque pour calmer le jeu : « Oui, mais chaque chose en son temps ! » Nous attendrons néanmoins la suite avec beaucoup d’impatience.

Ajoutons que ces perspectives prometteuses seraient conditionnées (du moins en partie) par le maintien de notre R.F.C. HUY en D3.

Raison de plus pour terminer le championnat en cours avec la plus grande rigueur.

 

Ce dernier dimanche, se profilait à l’horizon une rencontre très importante comme elles le seront d’ailleurs toutes désormais jusqu’à la fin. Mais de ce Sprimont-Huy émanait un relent tout particulier. En effet, les 2 formations s’étaient déjà rencontrées deux fois depuis l’été dernier. D’abord lors de la Coupe de Belgique d’où notre club fut éjecté subito presto par Sprimont sur le score de 3-1. Ensuite, en championnat, Huy prit sa revanche :3-2. Enfin, hier c’était « la belle ».

Mais au-delà de cette première rivalité évidente se posait pour les 2 équipes le problème crucial du maintien en D3. En effet, avant la rencontre, Sprimont nous précédait seulement de 3 points, et pour nous, une victoire au Tultay nous aurait permis de rejoindre notre rival du jour, d’abandonner le siège détestable de barragiste et de respirer un peu.

 

Hélas ! Dommage ! Vraiment dommage ! Nos Hutois n’ont guère reproduit leur bonne prestation du week-end précédent. En première période, ce fut malheureusement l’opération porte ouverte de notre arrière –garde. Lorsque l’on inscrit 2 buts en première période, mais qu’en même temps, l’on en concède 3, il faut nécessairement se reprendre par la suite et ce ne fut guère le cas. En effet, jamais nos joueurs n’ont pu pratiquer leur meilleure façon de procéder s’agissant de ramener le ballon au sol alors qu’au petit jeu des longs shoots aériens, les visités étaient les plus forts. Et par la suite, malgré une domination territoriale quasi constante, l’égalisation tant attendue de nos 20 supporters présents ne vint pas. Comme d’habitude, la bonne volonté ne fut jamais mise en cause, mais la manière fit tout simplement défaut face à un adversaire pourtant à notre portée.

 

Conclusions à l’issue de cette journée dont on espérait bien davantage :

  1. Les 3 derniers du classement restent à bonne distante, ouf !
  2. Sprimont prend du champ sur nous (6 points), dommage !
  3. La lutte pour éviter le siège de barragiste semble se circonscrire entre Huy et Oppagne qui parvient à grappiller un point contre Warnant et reprend un point d’avance, attention !

.

 

 

 

 

 

Amicalement.

Commentaires